Comment savoir si on fait de la rétention d'eau ?

Comment savoir si on fait de la rétention d'eau ?

L'eau joue un rôle important dans le maintien de la vie, étant vitale pour la digestion des aliments et l'élimination des déchets. L'eau est vitale pour aider le corps humain à fonctionner correctement, à absorber les nutriments et à éliminer les déchets. Lorsque le corps humain ne parvient pas à éliminer l'excès d'eau, on parle de rétention d'eau. La rétention d'eau est parfois temporaire et peut être traitée facilement, mais dans certains cas, elle peut être le signe d'un problème médical grave. Si vous souffrez de rétention d'eau pendant plus d'une semaine, il est essentiel de consulter votre médecin afin de déterminer la cause de la rétention d'eau et d'exclure les problèmes de santé. Si la rétention d'eau n'est pas due à un problème médical grave, elle peut être soulagée rapidement et efficacement. Le diagnostic se fait à l'aide des éléments suivants. Lorsqu'un excès d'eau est présent dans les tissus corporels, le corps se dilate, en particulier dans les extrémités.

L'œdème se produit lorsque l'excès d'eau dans le corps entraîne sa dilatation, en particulier dans les extrémités. L'augmentation de la pression sanguine sur les veines entraîne une augmentation de la pression sur les capillaires, ce qui provoque une rétention de liquide. Les habitudes alimentaires, en plus des fluctuations des vaisseaux sanguins, peuvent également provoquer une rétention de liquide.

Quels sont les symptômes en cas de rétention d’eau?

Le gonflement des jambes est généralement le premier signe. Comment reconnaît-on la rétention d'eau dans le corps ? On la remarque généralement à l'augmentation de la taille des pieds et des mains. Les signes physiques de la rétention d'eau sont plus évidents. Malgré les tentatives de régime, il est difficile de perdre du poids. La prise de poids sur une courte période est un signe. Les bagues ne sont plus aussi bien ajustées qu'avant et l'estomac peut être gonflé. L'indication d'un gonflement des jambes est toujours présente, bien que l'on ne sache pas encore quelle en est la cause. En pressant doucement le pied, la cheville ou le mollet avec le pouce, on peut vérifier s'il y a des signes d'œdème. Une indentation apparaîtra sur la peau en cas d'œdème.

Le liquide qui entoure les cellules de l'ensemble du corps peut stocker jusqu'à 2.5 kg de poids d'eau. Lorsqu'une personne consomme plus de calories et, par conséquent, plus de sel, elle est susceptible de retenir davantage de liquide. L'obésité est associée à une rétention plus importante de liquide car elle conduit à consommer plus de calories et donc à consommer plus de sel. Certains types d'œdèmes peuvent provoquer une gêne modérée dans la zone affectée. Les raideurs matinales et les maux de tête peuvent être des signes de rétention d'eau. Il arrive que l'on puisse assimiler la rétention d'eau avec le syndrome prémenstruel ou bien encore avoir l'aggravation d'un syndrome préexistant.

Les différents types de rétention d’eau

Il existe deux grands types de rétention d'eau. Le premier est un gonflement de tout le corps que l'on appelle œdème généralisé. Cette affection touche toutes les parties du corps et, en particulier, les jambes et les pieds. Le second type de rétention de liquide se caractérise par un œdème localisé. On le trouve principalement dans les jambes et les pieds, mais il peut également affecter le visage, les mains et les bras. Une forme plus grave d'œdème localisé est connue sous le nom de lymphœdème, qui se produit lorsque les fluides s'accumulent dans une jambe ou un bras à la suite d'un blocage du système lymphatique (le deuxième système circulatoire). Cette affection entraîne une grande fatigue, une décoloration de la peau, un gonflement des membres et, éventuellement, une déformation.

Les causes de la rétention d’eau

Certains types d'aliments peuvent également entraîner une rétention d'eau, que votre corps les apprécie ou non. La carence en protéines, l'anémie et la consommation de vitamines et de suppléments sont toutes liées à la rétention d'eau. Il est crucial pour les personnes souffrant de rétention d'eau de suivre un régime qui oblige le corps à se débarrasser de l'excès de liquide. Un régime alimentaire est recommandé pour prévenir la rétention d'eau.

Certaines conditions médicales peuvent également provoquer une rétention d'eau. La position debout prolongée peut rendre les jambes lourdes et enflées. Un temps chaud peut provoquer une rétention d'eau, car le corps est moins efficace pour se débarrasser de l'excès de liquide. Certains médicaments, en particulier les médicaments contre l'hypertension et les stéroïdes, peuvent provoquer une rétention d'eau excessive.

Un régime amaigrissant rapide implique souvent la perte de 75 % de votre eau par déshydratation. Votre corps doit stocker les glucides et dégrader les protéines lorsque vous limitez votre apport énergétique. Comme les protéines et les glucides retiennent l'eau dans leurs cellules, un régime amaigrissant rapide entraîne une perte d'eau. Le corps se réapprovisionne en eau après une perte de poids rapide et une rétention excessive.

Comme les femmes sont plus exposées à la rétention d'eau en raison des fluctuations hormonales, comme l'œdème de la ménopause et de la pré-menstruation, une rétention d'eau peut se produire chez les femmes pré-menstruées et ménopausées. La sensibilité des seins est également un symptôme possible des changements hormonaux.

 

Comment réduire une rétention d’eau ?

Mangez des aliments sains, comme des légumes et des fruits, pour prévenir la rétention d'eau. Les aliments riches en potassium sont plus efficaces que la prise de suppléments de potassium, en plus des nutriments qui aident à prévenir la fuite de liquide dans les espaces tissulaires. La consommation de vitamine B6 ou de pyridoxine est également conseillée en plus du potassium. Il est important d'éviter la malbouffe et de réduire la consommation de pizzas, etc…

 Une trop grande quantité de sodium dans le sang peut affecter les tissus et les amener à retenir l'eau. Il est essentiel de réduire la consommation d'aliments riches en sodium pour maintenir des tissus sains. La consommation de tisanes, en plus du thé, est également considérée comme efficace. Il est également recommandé de porter des bas de compression qui exercent une forte pression sur les chevilles en plus de les porter.

Un régime hypocalorique n'aide pas à réduire la rétention d'eau ; au contraire, ce type de régime tend à aggraver la rétention d'eau. L'une des raisons pour lesquelles un régime hypocalorique n'aide pas à réduire la rétention de liquide est que les protéines sont généralement en quantité insuffisante. La capacité de digestion est fortement altérée par l'intolérance alimentaire. Des fragments d'aliments non digérés peuvent pénétrer dans le système sanguin, stimulant la production d'histamine par le système immunitaire. L'histamine dilate les vaisseaux sanguins, provoquant des réactions allergiques.

Voici quelques recommandations pour minimiser la rétention d'eau : 

  1. Contrôler le sodium
  2. Ne pas consommer d'aliments transformés
  3. Buvez beaucoup de liquides (eau, jus de fruit, lait)
  4. Consommez beaucoup d'agrumes et des légumes verts
  5. Évitez la viande rouge et mangez plutôt des sardines ou du thon
  6. Prévilégiez les aliments complets (pâtes, pain, etc…)
  7. Mangez fréquemment de petits repas.

La bicyclette et la marche ne sont que quelques-unes des nombreuses activités qui vous aideront à évacuer le surplus de liquide de votre corps. De plus, l'activité physique améliore la fonction de vos vaisseaux sanguins, contribuant à les élargir et à éliminer l'excès de liquide des espaces tissulaires. Si vous travaillez à un bureau pendant une période prolongée, prenez le temps de marcher autour du bureau de temps en temps. Boire de l'eau en soi ne contribuera pas à réduire la rétention de liquide, mais aidera grandement à l'éliminer.

Pour faciliter l'élimination des liquides, les médecins peuvent vous prescrire des médicaments qui vous font uriner davantage. Ces médicaments sont appelés diurétiques, ou pilules diurétiques si la cause de la rétention d'eau est médicale. Les diurétiques font que les reins excrètent plus de sodium dans l'urine, et le sodium entraîne de l'eau avec lui.

Les diurétiques sont généralement utilisés pour traiter l'œdème si celui-ci n'est pas traité, car ils provoquent l'évacuation du liquide hors du corps. Ces diurétiques peuvent provoquer des étourdissements, une déshydratation, une faiblesse et une augmentation de la miction, il faut donc être prudent lorsqu'on les prend. Si les diurétiques ne sont pas utilisés, un étirement de la peau peut se produire. Certains aliments, comme le jus de citron, sont des diurétiques naturels. Le jus de canneberge peut être substitué à un verre d'eau un jour par semaine pour diminuer la rétention d'eau. Les aliments qui contiennent de la vitamine C ont également des propriétés diurétiques naturelles. Une trop grande quantité de caféine peut toutefois avoir l'effet inverse et provoquer une déshydratation.

Il est contre-intuitif de percevoir qu'une plus grande consommation d'eau entraînerait une réduction de la rétention d'eau, mais c'est pourtant le cas. Étant donné que la rétention d'eau est souvent causée par la déshydratation, le fait d'apporter de l'eau à l'organisme l'empêchera de retenir l'eau afin d'éviter la déshydratation.

Conclusion

Le système lymphatique joue un rôle important dans le maintien d'un corps sain. Pour éviter l'accumulation de bactéries, de déchets et d'autres virus, le liquide lymphatique circule dans tout le corps. Il n'existe pas de traitement pour ce problème, mais il est possible de le contrôler. Réduire la rétention d'eau peut prendre du temps et demander beaucoup de souplesse et d'endurance, mais ce dur labeur se traduira par une moindre déformation de la partie du corps concernée. Avant de modifier votre régime alimentaire ou vos médicaments, consultez votre médecin.

Retour au blog